Le premier rendez-vous d'information sur la mediation est gratuit, venez vous renseigner !


La médiation concerne tous les domaines du droit. Bien connue et largement utilisée dans les pays anglo-saxons, elle est en plein développement en France.

C’est un processus amiable par lequel les parties tentent de parvenir à un accord, avec l’aide d’un médiateur formé aux techniques de gestion des entretiens et de résolution des conflits.

La médiation peut être mise en place à tout moment, avant ou pendant un procès.

Elle constitue une démarche volontaire et acceptée pleinement par les parties, qui peuvent y mettre un terme à tout moment.

Les parties peuvent être accompagnées d’un avocat si elles le souhaitent.

La médiation n’est toutefois pas limitée au domaine judiciaire.

 

Elle est idéale pour toute situation qui nécessite de trouver une solution à plusieurs.

Cela peut être lors d’une séparation de couple, de changements dans la vie d’un couple séparé avec des enfants communs, d’une succession, d’une décision de famille importante (vieillissement et dépendance d’un proche, exercice de l’autorité parentale sur un enfant ou encore changement professionnel impactant la famille par exemple), de rupture de liens entre des personnes (famille, travail, voisins, amis, associés …).

Elle permet un temps d’écoute, d’expression de chacun grâce à l’aide d’un médiateur, dans un climat de respect, de confiance et de coopération.

Sa forme est très souple et permet une grande liberté d’organisation, selon le souhait des parties.

Elle est confidentielle, ce qui laisse à chaque partie une grande liberté de parole et apporte confiance dans le processus.

 

Maître Lucie HUSSON est titulaire d’un diplôme universitaire qui lui a permis de se former aux techniques de médiation dans le cadre d’une solide formation effectuée auprès de l’IFOMENE à PARIS.

Elle est membre du Centre de justice amiable du Barreau du HAVRE et intervient régulièrement en qualité de médiateur dans des contentieux qui concernent tous les domaines du droit.

Elle intervient soit à la demande du juge, dans la cadre d’une procédure judiciaire, soit à la demande des parties dans le cadre d’une médiation conventionnelle, qui se déroule en dehors d’un procès.

En qualité de médiatrice, elle accomplit sa mission avec impartialité et neutralité. Elle ne peut ni trancher, ni contraindre.

Elle reçoit les parties dans le cadre d’entretiens, avec une seule partie ou toutes les parties, pour favoriser l’expression et la compréhension des points de vue, des attentes et des ressentis de chacun dans le cadre du différend ou du choix à faire.

A l’issue de la médiation, l’accord entre les parties pourra être homologué par un juge.

 

La médiation permet d’éviter la naissance de conflits mais également de dénouer des situations urgentes de crise ou des situations dans lesquelles le conflit est installé.

 

Les tarifs (taux horaire ou forfait) sont définis dans le cadre d’une convention qui est signée entre le médiateur et les parties avant le début de la médiation.