Votre avocate vous accompagnera dans ce moment difficile de votre vie en vous écoutant et en vous proposant des solutions juridiques adaptées à votre situation personnelle, patrimoniale et familiale.

Quatre procédures de divorce sont possibles en droit français : le divorce par consentement mutuel, le divorce pour acceptation du principe de la rupture du mariage, le divorce pour faute et le divorce pour altération définitive du lien conjugal.

Votre avocate vous expliquera ces procédures et vous permettra de choisir celle qui correspondra le mieux à votre situation.

La recherche de solutions amiables dans votre intérêt, notamment par la mise en place d’une médiation avant ou au cours de la procédure de divorce, constitue également une étape importante pour vous permettre de traverser ce moment de votre vie.

Dans l’hypothèse où aucun accord amiable ne pourrait être envisagé, votre avocate saura vous défendre pour préserver vos droits.

 

Le divorce et les enfants

Le devenir des enfants est un sujet important lorsqu’il s’agit d’organiser les modalités d’un divorce. Votre avocate jouera un rôle de conseil essentiel afin de trouver la meilleure solution pour eux, en vous présentant notamment des modalités que vous n’aviez peut-être pas envisagées.

Vous aborderez notamment :

Résidence et pension alimentaire

  • Résidence : choix de la résidence des enfants, droit de visite et d’hébergement du parent n’hébergeant pas l’enfant…
  • Pension alimentaire : contribution à l’entretien et à l’éducation des enfants.

Autorité parentale

  • Sauf cas particulier, l’autorité parentale continue d’être exercée conjointement quel que soit le lieu de résidence principal de l’enfant. Le parent n’assurant pas cet hébergement doit donc être consulté pour toutes les décisions importantes relatives à l’enfant.

Révisions des mesures

  • Les mesures concernant les enfants peuvent être révisées à condition de justifier d’un élément nouveau. Après le divorce, votre avocate pourra donc à nouveau saisir le Juge aux affaires familiales, pour actualiser la situation.

 

Le divorce et les époux

Fidélité, secours, communauté de vie, solidarité fiscale : le divorce met un terme à toutes ces obligations découlant du mariage.

Divorce et prestation compensatoire

  • Si la rupture du mariage engendre une disparité dans les conditions de vie respectives des époux, une prestation compensatoire, peut-être mise à la charge de l’un des deux époux. Sans accord, le juge fixe le montant de la prestation.

Divorce et liquidation des biens

  • Suite au jugement du divorce interviennent les opérations de liquidation et de partage devant un notaire. Lorsque les désaccords subsistent, votre avocat assure votre défense devant le juge en charge de trancher les questions relatives à la liquidation.